Nous souhaitions mettre en avant une destination encore assez méconnue au Japon: Fukui.

Le département de Fukui se situe dans la partie nord-ouest de la région du Chubu et borde la Mer du Japon au nord. A l’est de Fukui se trouvent des plaines et un terrain montagneux rattaché aux Monts Hida. L’ouest du département comporte quant à lui une étendue de collines ainsi qu’une plaine relativement étroite. La ville de Fukui, dont le symbole est le pin et l’hortensia, est le centre administratif et économique de la région, elle  conserve toujours de nombreuses reliques témoignant de la grande prospérité de l’époque Sengoku au 14ème siècle, dont notamment le jardin de Yokokan, le temple Saiko-ji, et le Shibata Katsuie Museum.

La préfecture est si belle que 15% de toute la région fut désigné « parcs quasi nationaux ». Longeant la préfecture d’Ishikawa au nord, Gifu et Shiga à l’est et Kyoto à l’ouest, Fukui est divisée en deux grandes parties : La province d’Echizen au nord et la province de Wakasa au sud. Pour ne citer que quelques endroits phares

Awara : magnifique ville thermale

Sakai: abrite le château de Maruoka et les spectaculaire Falaises Tonjinbo

Katsuyama : l’écrin de l’un des plus beaux temples du Japon Heisin-Ji

Ikeda réputée pour sa nature généreuse (montagnes , cascades) et ses sites historiques dont le sanctuaire Ukan qui est le « théâtre » de représentations de Nô chaque année en Février.

Ce n’est  pas à priori l’endroit attirant le plus grand nombre de touristes, ni celui dont les acheteurs effrénés pourraient se satisfaire , mais une région offrant une végétation luxuriante, des rivières dont l’eau est d’une incroyable pureté, une nourriture saine, et variée , un artisanat ancestral produisant des objets d’une grande qualité, et d’une extrême finesse: papier Japonais, couteaux, laques. Mais la région est surtout d’une certaine façon le fief du zen soto ( l’un des trois courants bouddhisme Zen au Japon les autres étant Rinzai Zen et Obaku Zen)

Le Maître Zen Dôgen Zenji qui, après avoir étudié en Chine pendant plusieurs années, a été l’initiateur du Bouddhisme Zen Soto au Japon. Il souhaita d’abord installer son temple à Kyoto , il fût rejeté par l’autre courant prédominant Rinzai, il se tourna vers Fukui qui lui sembla être l’endroit idéal et créa le célèbre temple Eiheiji qui est encore aujourd’hui un monastère actif, avec quelque 200 moines qui y résident et se consacrent à la pratique de Zazen. Eihei-ji est considéré comme le temple Zen le plus influent dans le monde.

Situé dans une forêt de vieux cèdres âgés de plus de 1000 ans et sur un terrain de plus de 330,000 mètres carrés, le temple est composé de plus de 70 bâtiments de différentes tailles tous interconnectés, entourant les sept bâtiments principaux.

C’est d’ailleurs l’un des intérêt majeur pour le grand public local et étranger intéressés par la pratique du za zen. Vous pouvez partager pendant 1 jour ou 2 la vie des moines et vous initiez à cette pratique.

Nous pourrions définir cette destination comme une expérience d’introspection, à travers le zen mais aussi par l’exploration de la nature environnante.

Nous vous invitons à planifier cette région dans votre parcours, et aimerions vous y aider