Voyage dans la sérénité de la forêt du Shirakami-sanchi, un site du patrimoine naturel mondial. Un voyage dans la nature d’Akita – Fujisato –
Le Shirakami-Sanchi, classé au patrimoine naturel mondial de l’UNESCO, a été certifié pour la première fois en 1993 au Japon avec l’île de Yakushima.
Dans cette ancienne forêt vierge intacte, vous pourrez ressentir, de tout votre corps, la richesse de la nature.
Commençons notre voyage au nord de la préfecture d’Akita, entouré par une nature magnifique et régénérons notre corps et notre esprit.
Le Shirakami Sanchi est situé le long de la partie nord-ouest d’Akita et d’Aomori.
De l’aéroport d’Akita en longeant la mer du Japon, comptez une heure et demi et voiture. Même à travers la vitre de mon véhicule, je sens la présence d’une forêt dense emplie de senteur.
Dans certains endroits un équipement d’alpinisme pourrait être nécessaire, mais par exemple autour du Fujisato cela pourrait plutôt s’apparenter à une simple randonnée
Dans certains endroits un équipement d’alpinisme pourrait être nécessaire, mais par exemple autour du Fujisato cela pourrait plutôt s’apparenter à une simple randonnée
Mr. Eisaku Saito (Association des guides de Shirakami Akita) nous a escorté jusqu’à l’un de ces spots « Dakedai Nature Observation Woods » où nous avons pu nous promener dans la forêt magique de hêtres dont le sol semble presque avoir été préservé
de l’homme, tant la pureté de cet endroit et ses alentours est incroyable.
Quand je suis arrivé à Fujisato, j’ai d’abord visité le Centre de conservation du patrimoine mondial Shirakami-Sanchi, Fujisatokan.
On nous explique comment car sa forêt de feuillus, principalement constitués par des hêtres, reste primaire, elle semble n’avoir jamais été foulée par les hommes, tant la pureté du site et des alentours est évident.
Antérieurement, ce n’était pas un parc national mais une simple montagne où venaient quelques chasseurs et cueilleurs de champignons.
Il avait été planifié de construire une route près de la frontière entre Akita et Aomori dans le Shirakami Sanchi. Mais cela a soulevé un mouvement protestation car cela aurait « compromis » une source au bas de la montagne, les manifestants ont eu gain de cause, et heureusement le projet a été annulé.
A cette époque, de nombreux savants étaient venus et avaient certifié que ce site était   unique au Japon ». A la suite de tous ces évènements SHIRAKAMI-SACHI a été inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.
Eisaku Saito, qui nous parle de ce site,  est reconnu localement pour son expertise, il sillonne quotidienne la forêt afin d’en découvrir tous ces mystères nous parle de ce site en nous apprend que la zone du Shirakami Sanchi fût un lieu vierge de tout sentier et il était difficile d’y accéder, pour cette raison il a été construit ce chemin dans la forêt de hêtres, en dehors de la zone patrimoniale, afin de pouvoir accueillir les visites sans compromettre le lieu.
Infos pratiques
Centre de conservation du patrimoine mondial Shirakami-Sanchi, Fujisatokan.
Adresse: 63 Fujikoto Satoguri, Fujisatomachi, Yamamotogun, 018-3201 Akita
Tél: +81  (0)185 79 3005
Horaires d’ouvertures 9h-17h (mars-novembre) 10h-16h (décembre, janvier et Février)
Jour de fermeture: les mardis (le lendemain en cas d’un jour férié), de fin d’année et de nouvel an, les lundis et mardis de décembre à février (mardi et mercredi en cas d’un jour férié)
Site web: http://www.shirakami-fujisatokan.jp/
Puis j’ai visité la forêt d’observation de la nature appelée « Dakedai » avec M. Saito.
En chemin, nous nous sommes passés par la cascade « Garou-no-taki » qui est à environ 5 minutes en voiture de Fujisatokan
Une petite cascade où s’était reposé Masumi Sugae (un voyageur de la période Edo).
Qui  bien inspiré par le site disait cela lors de sa pause : »
« Les feuilles d’automne sont magnifiques. Il fait frais en été. On construit des kamakura (cabanes de neige) et on les éclaire en hiver. C’est un magnifique endroit venir n’importe quand ».
Après cette pause agréable, nous conduisons encore 40 minutes sur une route de montagne étroite de Garou-no-taki  pour atteindre la forêt d’observation de la nature de Dakedai.
En route, M. Saito m’a parlé des hêtres qui représentent 80% des arbres à Shirakami Sanchi.
« Peu de temps après ce site est devenu un site du patrimoine mondial, le hêtre s’est avéré avoir un effet positif sur la nature, en produisant de l’oxygène et en stockant de l’eau.
A priori, le hêtre pousse naturellement de Hokkaido à Kagoshima et n’est pas un arbre rare. Il faut juste du temps environ 200 ans pour grandir. »
En route Pendant que M. Saito évoquait cette forêt, nous avons atteint notre destination «Dake» dans «Dakedai» fait référence aux profondeurs de la montagne, et «dai» signifie le plateau de la montagne.
Ce site, est très agréable pas de chemins escarpés ou trop techniques , faire une randonnée est facile et très agréable.
En marchant, je trouve parfois des endroits où le soleil brille. Ce sont les hêtres en fin de vie perdant branches et feuilles, permettant ainsi la lumière d’atteindre le sol.
« C’est ce qu’on nomme les «trous forestiers». Il semble que les jeunes arbres exposés à la lumière rivalisent pour pousser rapidement et monopolisent la lumière.
C’est une course de survie pour devenir un arbre semencier qui laisse une progéniture. »
La forêt dense est due à la croissance des arbres cherchant le soleil à travers les générations.
M. Saito nous a montré un arbre appelé le «Nushi»  (seigneur), on dit que ce hêtre a 400 ans , peut être plus, l’âge exact est inconnu car le tronc est creux.
Malheureusement le typhoon de 1999 a cassé sa branche principale et beaucoup de parties sont noircies, il semble hélas que ce seigneur soit en fin de vie, mais tout cela est régit par les lois de la nature.
Puis par miracle et après cette longue marche, comme si elle m’invitait à me détendre, je découvre  l’une des célèbres sources de Shirakami Sansui . Mon guide m’invite à me désaltérer et me dit que cette eau fraiche et pure, sans impuretés est comme une bénédiction et que je peux la boire.
La forêt de hêtres est appelée « forêt d’eau ». La capacité annuelle de rétention d’eau d’un hêtre est de 8 tonnes. De plus les racines qui se propagent sous terre sont étroitement entrelacées, et soutiennent fermement la pente.
La forêt de hêtres est appelée « forêt d’eau ». La capacité annuelle de rétention d’eau d’un hêtre est de 8 tonnes. De plus les racines qui se propagent sous terre sont étroitement entrelacées, et soutiennent fermement la pente.
La terre solide ainsi créé accumule de l’humus et emmagasine l’eau comme une éponge. C’est également la base qui soutient la vie des êtres vivants tels que les insectes et les champignons.
Il existe encore de nombreuses possibilités pour des écosystèmes riches, et nous ne savons pas à quoi ils seront utiles à l’avenir, mais il est indispensable que de tels lieux soient préservés et appartiennent au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Enfin après cette belle et longue marche, agréable et éducative, je termine par m’observation par « l ‘hêtre Mononoké », celui-ci est âgé environ de 400ans et ses racines sont suffisamment solides pour soutenir d’énormes rochers.
– Infos pratiques
Association of Akita Shirakami Guides
Adresse: 38-2 Fujikoto Satoguri, Fujisatomachi, Yamamotogun, 018-3201 Akita
Visites Guidées: JPY 20 000 (course balade nature)
Site web: https://akita-shirakami-guide.jimdofree.com/
Tout en appréciant  la nature de Fujisato il est important de ne pas oublier la gastronomie et les produits locaux.
À côté du « Centre de conservation du patrimoine mondial Shirakami-Sanchi, Fujisatokan », vous trouverez un établissement « Shirakami-Sanchi Mori No Eki » point de départ des promenades, centre d’information touristique mais également boutique proposant quelques produits et objets de la régions , enfin c’est également un petit restaurant pour les marcheurs.
Le menu populaire est « Ramoukuré Dôn » (JPY1 000, taxes incluses). Le goût frais du cresson est un peu doux-amer et complète la richesse de l’agneau Suffolk de Fujisato.
et « Shirakamï Dôn » (JPY 850, taxes incluses) est un plat local avec du riz et la viande de cheval bouillie dans de la sauce soja sucrée,  très apprécié localement depuis longtemps.
La viande de cheval tendrement cuite s’émiette dans la bouche accompagné de riz ce plat ravivera vos papilles..
– Infos pratiques
« Shirakami-Sanchi Mori No Eki »
Adresse: 38-2 Fujikoto Satoguri, Fujisatomachi, Yamamotogun, 018-3201 Akita
Horaires d’ouvertures: 9h-17h (mars-novembre) 9h30-16h30 (décembre, janvier et Février) 11h-14h (restaurant)
Tél: +81  (0)185 79 2518
Pas de jours de fermeture sauf fin d’année et nouvel an
Site web: https://morinoeki.fun/
« Hotel Yutoria Fujisato » est situé sur une colline surplombant le « Centre de conservation du patrimoine mondial Shirakami-Sanchi, Fujisatokan » et « Shirakami-Sanchi Mori No Eki ».
Bien qu’il s’agisse d’un hôtel, vous pouvez également prendre un bain d’une journée, vous pouvez vous détendre et profiter des thermes de haute qualité équipés d’une baignoire en plein air, d’une baignoire en cascade, d’une baignoire allongée et d’un bain à remous,
On dit qu’une eau thermale faiblement acide, salée , est bonne pour guérir les plaies.
– Infos pratiques
Hotel Yutoria Fujisato
1-2 Fujikoto Kamiyunosawa, Fujisatomachi, Yamamotogun, 018-3201 Akita
Tél: +81  (0)120-535-362
Horaires d’ouvertures: 9h-21h (Bain d’une journée)
Site web: https://hotel-yutoria.com/
 
Lorsque vous visitez cette région, passer une nuit en pleine nature est une option.
« Terrain de camping Kurumidai » en pleine nature est sur le chemin de « Centre de conservation du patrimoine mondial Shirakami-Sanchi, Fujisatokan » à « Dakedai Nature Observation Woods ».
M. Saito  dit qu’Il y a beaucoup d’arbres Sawa-Kurumi (Pterocarya rhoifolia) ici, il a donc été nommé « Terrain de camping  Kurumidai ». Sans électricité  mais très calme et très bien situé.
De plus il y a une rivière à proximité, très populaire auprès des pêcheurs, elle rajoute un peu de poésie au site.
– Infos pratiques
Terrain de camping Kurumidai
Adresse: Dakedai Forest, Fujikotosawa, Fujisatomachi, Yamamotogun, 018-3201 Akita
Tél: +81  (0)185 79 2518 (Division de la promotion du tourisme, Chambre de commerce et d’industrie de la ville de Fujisato)
Période ouverte: fin mai à début novembre
M. Saito me parle du charme des quatre saisons dans le Shirakami-sanchi.
Au printemps encore quelques traces de neige mais les arbres qui commencent à bourgeonner , les teintes sont encore douces.
En été, c’est un camaieu de vert , l’automme la montagne se parsème de touches ocre , orangé
Enfin l’hiver , le sol se parant de son manteau blanc fait ressortir les hêtre magnifiques.
Chaque saison est fascinante.
La forêt communique sa puissance et sa beauté, on touche des doigts la profondeur et la sagesse des lieux.
Je me suis imprégné de cette montagne, et repart serein et riche de cette beauté.