Voyage au pays des Nymphéas

Si Monet ne s’est jamais rendu au Japon, il s’est passionné très tôt pour l’art de l’estampe comme en témoignent sa collection de Giverny et certains de ses tableaux. Le maître de l’Impressionnisme a aussi conçu son jardin et son bassin aux nymphéas en s’inspirant de conceptions propres à la culture japonaise. Moins connue est la fréquentation de l’artiste avec d’illustres japonisants et de grands collectionneurs japonais qui, « au pays des Nymphéas », a permis des échanges artistiques pérennes entre la France et le Japon.

le 01juillet une conférence à la maison de la culture du Japon

«Monet-Clemenceau l’horizon infini» du 3 mai au 30 septembre 2016 au musée Clemenceau à Paris, plusieurs manifestations culturelles sont prévues.