Temple Kiyomizu
Image is not available
previous arrow
next arrow
Slider

Descriptif

L’Incontournable Kyoto dans le cadre de prestations de Luxe , des visites thématiques.Un forfait de luxe, ou à greffer au reste de votre périple au Japon, ou seul si vous souhaitez axer votre voyage uniquement sur cette ville et cette thématique. Ce package inclus le vol, mais nous pouvons le proposer sans si vous le souhaitez.

 7 jours 5 nuits

Pour la fréquence des jours de départ de ce circuit ainsi que le prix haute saison nous consulter Les excursions mentionnées se font en tours réguliers avec guide parlant Français, ce

Nous savons tous que Kyoto sous le nom de Heian Kyo fût, entre 794 et 1868, une des anciennes capitales du Japon et demeure l’un des principaux berceaux culturels de l’archipel. En tant que tel, elle compte bien entendu moult sites classés au Patrimoine mondial de l’Unesco, mais également  des « trésors vivants » aussi bien  dans le monde de l’art que celui de l’artisanat. Nous ne pouvons pas oublier d’évoquer pour cette ville impériale son magnifique accueil dans ses ryokans (auberge traditionnelle) et sa cuisine gastronomique « Kaiseki »  exceptionnelle.
C’est sur cette base que nous vous proposons un forfait de luxe, ou à greffer au reste de votre périple au Japon, ou seul si vous souhaitez axer votre voyage uniquement sur cette ville et cette thématique.
Cette offre est valable à partir de 2 personnes elle comprend , le vol une compagnie régulière, Paris Osaka Paris , 2 nuits dans un ryokan de Luxe, 3 nuits dans un hôtel 3* style occidental, tous les petits déjeuners, 2dîners dans le ryokan, deux journées de visite avec un guide privé parlant Français, déplacement en transports en commun, et 3 visites thématiques. (la poterie, le thé, le saké ou la rencontre avec les maikos)
Jour 1 :Départ de Paris
Jour 2: Transfert par vos propres moyens d’Osaka Kansai à  Kyoto , installation dans votre ryokan de luxe Hiiragiya, établissement existant depuis 1818 , couchage en chambre Japonaise, dîner Japonais au Ryokan
L’Impériale Kyoto. Berceau culturel du Japon, dont elle fût la capitale pendant presque deux-mille ans jusqu’à ce que l’Empereur Meiji déplace le centre administratif et politique du pays dans la moderne Tokyo, il y a un peu plus d’un siècle. Discrète, resserrée sur ses trésors, c’est sans conteste l’un des joyaux du Japon et peut-être même de l’Asie toute entière. L’Unesco a classé la cité au patrimoine mondial de l’humanité tant les richesses qu’elle recèle sont incomparables. Elle se visite d’un pas lent et contemplatif, se déguste, se savoure. Certains de ses monuments sont des chefs d’oeuvre d’art Médiéval, d’autres d’une incroyable splendeur tel le fascinant Temple d’Or (Ginkakuji) dont Yukio MISHIMA ,célèbre écrivain contemporain, fut l’objet d’une de ses oeuvres. La plupart de ses jardins, conçus selon des règles strictes mais avec une grande touche de poésie sont splendides.
Le délicat et complexe ’arrangement floral, le travail de la soie et de laque, vous pourrez assister et même parfois participer à des ateliers (sur demande).
KYOTO c’est peut-être surtout, la ville des Geishas ou plutôt ‘ Geikos ‘. Les quartiers de Gion et de Pontocho sont connus dans le monde entier pour l’extrême raffinement de ces femmes à la culture et à l’élégance incomparables. Ces artistes aux chants et aux danses envoû tants ont séduit parmi les hommes les plus puissants de leurs époques et le mystère les entourant continue de fasciner l’occident.et pour ravir les palais, la cuisine gastronomique « Kaiseki »
Et l’un des rituels les plus importants :La cérémonie du thé tient également une place prépondérante dans le coeur des habitants, dont les mains les plus expertes exécutent devant une audience choisie un ballet subtil et élégant, extrêmement codé, où se mélange l’arôme délicat du Macha (Thé vert Japonais), les mouvements aériens du poignet tournant rituellement le breuvage dans la tasse, la concentration de l’officiant et la dévotion des pratiquants. Quelques gâteaux de yokkan (haricot rouge sucré) accompagnent divinement le précieux.
Jour 3 : Petit déjeuner -Rencontre avec votre guide privé parlant Français et visite de la ville en commençant par la première thématique : la poterie, vous partirez à la rencontre d’une des vieilles maisons de potiers vous pourrez assister au travail du potier, et verrez naître sous vos yeux, des objets réalisés avec une apparente facilité, tant la dextérité et le talent de l’artisant masque la difficulté de la réalisation . Reste de la journée consacré à la visite du Pavillon d’or Kinkakuji qui quelque soit le temps prend des teintes extraordinaire, l’énigmatique jardin sec de Ryoanji qui quelque soit l’angle que vous preniez, ne vous permet jamais de voir les 2 pierres en même temps, le sanctuaire Heian dont l’immense porte  » Tori « rouge marque l’entrée, et autour duquel vous découvrirez ce jardin typique de l’ère meiji . en fin d’après midi  vous assisterez à une  cérémonie du thé de 30 mn; partiellement inspirée par le bouddhisme zen, elle consiste à servir le thé en poudre ou macha à un ou des invités dans un endroit calme souvent devant un jardin, le rituel est extrêmement codifié et ne peut être pratiqué que par une personne très expérimenté. 
jour 4: Petit déjeuner -Rencontre avec votre guide privé parlant Français et visite de la ville – Vous débuterez votre visite par le Château Nijo: ancienne demeure Shogunale classé au patrimoine mondial de l’Unesco, son élégante architecture contraste avec la sobriété de l’ameublement, en revanche de magnifiques peintures ornent les portes coulissantes des 33pièces du Château, une des caractéristique principal de ce site est son parquet « rossignol » qui émets un sifflement dès que l’on marche dessus, supposé ainsi préservé les seigneurs des espions et assassins. C’est Tokugawa Ieyasu qui le fit construire en 1603, Il se constitue de deux cercles concentriques de fortifications, des palais Ni no Maru et Honmaru de divers bâtiments de soutien et de plusieurs jardins. Il couvre une surface totale de 275 000dont environ 8 000 m2 de constructions. Puis vous vous rendez au temple Sanjūsangen-dō qui est temple bouddhiste, son nom d’origine est Renge-ō-in. Grand hall sacré de rite Shingon fondé en 1132.Il fut reconstruit entre entre 1251 et 1256.l’appellation Sanjūsangendō est tirée des trente-trois ( sanjūsan) travées (ken, ou gen) entre les piliers qui le composent. Il est très long et étroit. Ses 118,22 m de long en font la plus longue structure en bois du monde. Ce temple renferme 1 001 statues de bois représentant des divinités bouddhistes sculptées par Tankei et Kōzyō et Unkei. enfin la dernière visite Le temple Kiyomizu-dera  parmi les plus populaires au Japon, est niché dans une des collines surplombant la ville , il est aussi classé au patrimoine mondial, c’est un complexe de temples bouddhistes et shintoisme, il trouve ses origines en 798 à la fin de l’ére Nara, Le bâtiment principal du Kiyomizu-dera est célèbre pour sa plateforme, soutenue par des centaines de piliers, à flanc de colline et qui donne une vue impressionnante de Kyoto. Il y a aussi une pagode à trois étages et d’autres structures classées En contrebas du bâtiment principal se trouve la chute d’eau Otowa-no-taki, d’où trois canaux plongent dans une mare. Les visiteurs du temple boivent de cette eau dans des coupelles en fer, eau qui aurait des propriétés thérapeutiques. Il est dit que boire de l’eau des trois canaux confère santé, longévité et succès dans les études. Après cette visite vous partirez à la rencontre du Saké  la rencontre d’un négociant Japonais et un chef Français qui proposent une dégustation alliant cuisine Française et Saké, l’accord des saveurs est étonnant et vous transportera. OU au choix la rencontre avec cette figure emblématique du Japon, celle de la Geiko ( plus communément appelé Geisha) La signification du terme « geisha »  renvoie à une « personne exerçant les arts ». Leur origine remonte au  XVIIème siècle au moins. Leur fonction n’a d’autre objectif que celui de servir et divertir une clientèle aisée par la conversation, les arts et le jeu. Il est donc établi qu’une « Geisha » ne se livre pas à la prostitution. On estime au jour d’aujourd’hui le nombre de Geisha à moins de 15 000. Mais avant de devenir  Geiko un long et difficile apprentissage est nécessaire, cette démarche de nos jours tout à fait volontaire a été pendant longtemps forcé, les familles pauvres vendaient souvent leur filles. Mais la question maintenant est de savoir pourquoi une jeune fille du 21ème siècle aurait envie de devenir d’abord Maiko, puis ensuite Geiko .
Jour 5 :Petit déjeuner- Transfert par vos propres moyens à votre second hôtel hôtel  Hyatt Regency ou similaire. journée libre  en fin d’après midi. Nous vous conseillons de faire un tour à Nara à 1h00 en train de Kyoto- Ancienne Capitale du Japon de 710 à 784 ,Berceau de la culture japonaise, NARA rivalise culturellement avec KYOTO. Le bouddhisme s’y est épanoui et les visiteurs seront émerveillés par l’image du Bouddha du temple TODAIJI. Les temples et autres lieux de culte ou de méditations y sont innombrables.Situé à 42 km au sud de Kyoto, cette ancienne capitale du Japon qui fut également un des berceaux de l’art, de la littérature et de la culture japonaise, l’industrie y ayant aussi pris son essor.
Les principaux lieux d’attraction pour les touristes sont regroupés autour de la gare de Nara. Le parc de Nara est plus connu comme le « Parc aux cerfs », biches et cerfs apprivoisés s’y ébattant en toute liberté. A l’ouest se trouve le temple Kofukuji, édifié en 710. Un grand nombre de statues bouddhiques de grande valeur sont exposées dans la Maison du Trésor National, et l’enceinte du temple renferme une pagode à cinq étages qui se reflète dans les eaux de l’étang Sarusawa. Le Musée National de Nara possède une importante collection d’art bouddhique avec des pièces caractéristiques de chaque période de son histoire. Mais c’est peut-être le temple Todaiji, abritant le Grand Bouddha de Nara, qui est le plus célèbre des monuments anciens de la ville. Le Daibutsu-den, où se trouve la statue de bronze, est la plus grande construction de bois du monde.
Un autre point d’affluence est le Grand Sanctuaire Kasuga, érigé en 768 et l’un des plus célèbres sanctuaires shinto du Japon. Les bâtiments laqués de rouge vermillon y forment un contraste saisissant et plein de beauté avec la végétation environnante. 1 800 lanternes de pierres bordent l’enceinte du sanctuaire et un millier de lanternes en métal sont suspendues aux avants-toits de ses corridors.
Jour 6 :Petit déjeuner-. journée libre .
Jour 7 :Petit déjeuner- Transfert par vos propres moyens à l’aéroport

 

 

 

 

Plus produit

Le forfait de luxe à faire seul avec ou sans vol qui vous permet de visiter à votre rythme tout en assurant les prestations de base vol et hôtel.
A vos dates comme vous le souhaitez (en fonction des disponibilités)
Forfait sur lequel vous pouvez greffer une extension de séjour, des excursions, des tours privatisés, des prestations plus luxueuses , des vols en classe économique premium ou affaires.